Comment avoir une bonne maîtrise de soi ?

Comment espérer réussir dans un cadre professionnel si on démarre au quart de tour à la moindre contrariété ou qu’on soit pas capable d’adapter sa réaction par rapport aux évènements ? Mais qu’est ce exactement la maitrise de soi ? Et comment développer cette compétence ?

C’est quoi la maîtrise de soi ?

La maîtrise de soi est un des piliers sur lesquels repose l’intelligence émotionnelle selon Daniel Goleman, psychologue et journaliste scientifique qui a popularisé le terme dans les années 90. Elle concerne la façon dont vous régulez et gérez vos émotions, vos ressources intérieures et vos capacités. Cela inclut également votre capacité à gérer vos impulsions.

Grâce à la maîtrise de soi vous pouvez générer des interactions positives avec les autres et vous motiver dans toutes les situations. Le simple fait de reconnaître que vous ressentez une émotion négative vous empêche de perdre le contrôle de votre propre comportement.

D’ailleurs, cette soft skills est essentielle pour un manager car personne ne veut travailler pour quelqu’un qui n’a pas le contrôle sur lui-même et dont les réactions dépendent de son humeur dominante. Être capable d’obtenir des résultats en vociférant et en intimidant les membres de son équipe est une pratique du passé. Il n’a plus sa place dans les organisations modernes de travail.

La maîtrise de soi ne signifie pas pour autant que vous ne pouvez jamais vous mettre en colère. Il peut y avoir des circonstances dans lesquelles la colère est une réponse émotionnelle parfaitement raisonnable, mais la clé est d’en avoir le contrôle afin qu’elle puisse être canalisée dans la résolution du problème qui survient.

Quels sont les piliers de l’intelligence émotionnelle ?

  • La conscience de soi : vous gérez vos propres émotions, vous connaissez vos points forts et vos points faibles et tirez des conclusions.
  • La maîtrise de soi : vous arrivez à maîtriser vos émotions avec maturité et à les exprimer calmement.
  • L’auto-motivation : vous êtes prêt à redoubler d’efforts pour atteindre vos objectifs, même ceux à long terme. Vous êtes productif et aimez relever les défis.
  • L’empathie : vous comprenez les émotions et les sentiments des personnes qui vous entourent.
  • Les compétences sociales : vous n’avez pas peur du contact humain et communiquez facilement avec des personnes connues ou avec des étrangers.

La maîtrise de soi : une compétence à développer

La maîtrise de soi est une soft skills à développer, à intégrer et à utiliser pour réguler vos émotions et ainsi d’éviter les réactions excessives. Elle naît de la capacité de chacun à exercer sa volonté sur ses pensées et ses actes. Elle fait partie des facteurs de réussites dans vos projets professionnels.

Développez les soft skills dont vous avez besoin pour vous démarquer et être impactant au quotidien dans votre entreprise grâce à l’offre de formation de Laurent Marchand, . Vous pourrez choisir dans notre riche éventail de blocs de compétences opérationnels, afin d’acquérir les compétences clés pour être encore plus efficace, persuasif, serein, leader, entre autres, dans votre travail.

oici quelques conseils pour améliorer sa maîtrise de soi.

1. Éviter d’être impulsif

Plus facile à dire qu’à faire ! Il existe pourtant des petites pratiques que nous connaissons tous mais qu’on ne prend pas le temps d’appliquer lorsqu’on doit apporter une réponse à une situation :

  • Prendre de grandes respirations : le simple fait de prendre de grandes respirations inondera votre cerveau d’oxygène, ce qui vous rendra plus calme et fera appel à votre côté rationnel.
  • Compter jusqu’à 10 : on peut se dire qu’à chaque fois qu’on doit répondre à quelqu’un, par mail ou en face à face, qu’on va compter jusqu’à 10 avant de le faire.

Il n’y a pas de règle définies, chacun peut faire comme cela lui convient le mieux. Le plus important c’est de ne pas se laisser dicter par son émotion de l’instant, lorsqu’elle peut être négative, pour formuler une réponse. Le simple fait de créer un temps de pause entre ce qui créer une décharge émotionnelle chez une personne et sa réponse permet de réguler et de prendre la main sur ses émotions.

2. Aligner ses objectifs avec ses valeurs

Vous pouvez être plus motivé et déterminé à autoréguler vos émotions et vos actions lorsque vous vous concentrez sur ce qui compte pour vous. Par exemple, si vous appréciez le réseau professionnel que vous créez, vous pouvez faire un effort pour renforcer vos relations avec vos collègues en apprenant à les connaître à un niveau plus personnel et en participant à des événements organisés pour les équipes. En laissant vos valeurs influencer ce que vous voulez accomplir, cela peut vous garder motivé.

3. Se forger une image positive de soi

L’un des aspects les plus importants de la maîtrise de soi est d’entraîner votre esprit à être plus positif. Vous pouvez créer de la positivité si vous célébrez l’atteinte de vos objectifs en mettant en œuvre un système de récompense personnel. Les récompenses peuvent être égales à la taille de vos réalisations, comme s’accorder un moment de détente après avoir passé beaucoup de temps à travailler sur une tâche ou vous offrir un bon dîner après avoir terminé un projet important. Avec cette stratégie, vous pouvez construire une image de soi positive au fil du temps, ce qui peut développer une attitude plus positive en général.

4. Se focaliser sur ce qui améliore l’humeur

Que ce soit avant de formuler une réponse ou de commencer une réunion, par exemple pour un manager, il est important de se focaliser sur l’humeur dans lequel on est avant de passer à l’action. Si on est dans un état d’esprit négatif ou d’une humeur exécrable, on a peu de chances de faire quelque chose de productif. Si on va commencer une réunion, par exemple, on doit se focaliser sur quelque chose qui améliore notre humeur comme prendre le temps d’aller se faire un café ou regarder une vidéo marrante. Il est important dans le développement de la maîtrise de soi de s’assurer de travailler avec le bon état d’esprit afin d’être le plus productif possible mais également de collaborer efficacement avec les autres.

5. Éviter les comportements refuges

Les comportements refuges (passivité, agressivité, manipulation) peuvent entraîner un effet émotionnel vicieux. Il faut à tout prix les éviter si on veut avoir une meilleure maîtrise de soi. Pour se sortir du piège de l’agressivité, il faut adopter une attitude ouverte, éviter de répondre du tac-au-tac ou éviter de vouloir avoir toujours raison. De même, la passivité peut générer énormément de frustrations, à force d’accumuler les non-dits. Il faut donc oser prendre la parole en réunion, d’aller vers les autres ou encore d’oser demander des précisions sur certaines choses qui nous interpellent. Quant à la manipulation, on peut en sortir en adoptant un a priori positif envers l’autre et en exprimant clairement ses sentiments et ses opinions.

Author: Damien